Accueil » Extraits d'ouvrages » Ali baba extraits
 
Ali baba extraits PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 03 Décembre 2010 06:38
TABLEAU II

Chez Cassim, le frère d'Ali Baba. La femme d'Ali Baba frappe à sa porte.
LA FEMME D'ALI
Que la paix soit sur toi et les tiens belle-soeur, femme de Cassim, frère de mon mari. Tes enfants grandissent comme croissent les belles plantes ! Comment va la santé de ton mari Cassim ? J'espère que vos nuits nourrissent vos jours !
LA FEMME DE CASSIM
Que veux-tu, mauvaise belle-soeur ? Toujours des mots de miel qui ne nourrissent que tes oreilles !
LA FEMME D'ALI
Est-ce que ton mari est là ?
Tableau II 15
16 ALI BABA
LA FEMME DE CASSIM
Là est son défaut ! Que lui veux-tu à mon mari ? Vas-y, accouche,
j'ai le ragoût qui mijote !
LA FEMME D'ALI
Tu n'as donc plus Morgiane, ta servante !
LA FEMME DE CASSIM
Tu es bien curieuse belle-soeur ! Morgiane prépare la terrasse pour ce soir car nous recevons des amis venus de l'étranger ! Voilà pourquoi je surveille le ragoût !
LA FEMME D'ALI
Pardonne ma curiosité, mais je voulais te demander un service.
Tant pis, je te laisse à ton ragoût et à tes invités...
LA FEMME DE CASSIM
Attends ! Quel est ce service que tu veux, toi qui ne viens que rarement à notre porte ! Est-ce ton mari Ali qui t'envoie encore pour nous réclamer de la nourriture ?
LA FEMME D'ALI
Du tout belle-soeur, je ne voulais que le prêt de ton boisseau
!
LA FEMME DE CASSIM
Le boisseau ?
LA FEMME D'ALI
Oui, pour mesurer ce que je dois mesurer pour voir le temps de sa durée !
LA FEMME DE CASSIM
(au public) Décidément, je ne peux m'empêcher d'être plus curieuse que sa curiosité !
LA FEMME D'ALI
(au public) J'ai dû en dire trop ! Ali a dit : « Les murs ont des oreilles. Samtou hèkma. »
LA FEMME DE CASSIM
Belle-soeur, voici le boisseau et prends le temps de mesurer ce que tu dois mesurer avant de me le rapporter !
La femme d'Ali Baba s'empare du boisseau et rentre chez elle.
LA FEMME DE CASSIM
Pauvre aussi pauvre que la pauvreté, que va-t-elle mesurer la misérable, elle qui ne mange que ce qu'elle a glané ! (Elle rit.) Maligne que je suis, j'ai mis de la glu au fond du boisseau, ainsi je saurai son secret ! Entre la main droite qui donne et la gauche qui reçoit, s'étend un long espace, il ne peut être supprimé qu'en les rapprochant ! Mauvaise belle-soeur à nous deux...
On frappe à nouveau à la porte. C'est La femme d'Ali qui rapporte le boisseau.
LA FEMME DE CASSIM
Morgiane, ne bouge pas, je vais ouvrir, c'est la main gauche qui revient, la main droite va s'en occuper ! (Elle rit, puis sort et revient avec le boisseau.) Ô, boisseau, joli boisseau. Dis-moi tout, parle-moi d'elle et de ce qu'elle a mesuré ! Quoi ? Elle mesure de l'or ! Des pièces d'or ! Malheur à moi et à mon Cassim de mari ! Les pauvres sont devenus aussi riches que les riches que nous sommes ! Cassiiiiiiim !