Accueil » Espace enseignant » Clément, un garçon dans le vent, fiche et extraits
 
Clément, un garçon dans le vent, fiche et extraits PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 06 Janvier 2011 15:03
Clément, un garçon dans le vent
Didier Debord
Le Griffon bleu


Illustration de couverture : Nouveau tirage prévu début 2011, en partenariat avec la ville de Muret et le musée Clément Ader.
Illustrations intérieures : aquarelles noir et blanc, plans, diverses inventions de Clément Ader...
Format : 12,5 x 17 cm
Nombre de pages : 104
Public visé : 3ème cycle de primaire
Pressenti pour la mallette pédagogique régionale sur Clément Ader et l'aviation.

1/ Présentation succincte de l'ouvrage :

Cette biographie romancée de Clément Ader repose sur des faits authentiques et vérifiés. L'auteur n'a pas souhaité faire une biographie chronologique rigoureuse et il a sciemment sauté des étapes de la vie de son héros afin de se concentrer sur les faits qui l'ont amené à inventer l'avion : son premier « vol » nocturne, à quatorze ans, son observation des oiseaux, son cheminement technique, ses doutes, les intrigues qu'il a suscitées... Le tout est émaillé de petites anecdotes et révèle diverses inventions et facettes moins connues de Clément Ader.

2/ Thèmes abordés :

a/ L'homme apprend de la nature : l'invention de l'avion est, bien sûr, au cœur de cet ouvrage, mais l'homme n'a rien inventé à la base, il a copié la nature. Clément Ader n'a jamais cessé d'observer et d'imiter les oiseaux : les cigognes, les vautours, les moineaux, les pigeons... L'oiseau sait d'instinct utiliser les courants aériens et les reliefs. Ce n'est qu'après l'avoir compris que Clément Ader pourra équiper son engin d'un moteur.

b/ Clément Ader n'a pas uniquement inventé l'avion. C'est à lui également que l'on doit le téléphone, le pneu de vélocipède en caoutchouc, la chenille... Clément Ader apparaît ainsi sous un jour moins spécifiquement « aéronautique ». Il est, en tant que peintre amateur de talent (reproduction en fin d'ouvrage), une sorte de Léonard de Vinci à la française. On peut imaginer travailler sur l'uchronie : Où en serait l'aviation (et le monde) si Clément Ader, comme il y a pensé un temps, s'était consacré à la peinture ?

 


c/ L'utilisation belliqueuse de l'avion : comme bien souvent, c'est l'envie de dominer le monde qui a fait progresser la technique. En 1914, la France aligne déjà une vingtaine d'escadrilles face à l'Allemagne. Ader, un grand patriote, s'est-il seulement réjoui de voir son invention profiter à son pays ? La question de la maîtrise des inventions se pose alors, également dans le domaine de...

d/ L'écologie : le trou de la couche d'ozone, le réchauffement climatique, la pollution sonore et visuelle... sont autant de thèmes également liés à l'aviation et que l'on peut aborder en classe à des degrés divers. Et pourtant, qui n'aimerait pas prendre l'avion pour partir en vacances sur une île de sable fin ou rendre visite à un parent lointain ! Se pose alors le problème de la responsabilité de chacun dans tous les domaines de l'écologie (voiture pour venir à l'école, fraises en hiver...). Un monde sans avion serait-il possible ?

e/ La course à la technologie : toujours plus vite, toujours plus loin. Pourquoi ? Jusqu'où ? La maîtrise de la technologie est-elle l'unique indice d'une civilisation évoluée ? La confrontation des cultures et des techniques.

f/ Le monde deviendrait-il un petit village ? L'exotisme est-il en voie de disparition ? Quelles conséquences sur les peuples « moins avancés » ? Que nous restera-t-il quand nous connaîtrons le monde jusque dans ses ultimes recoins ?

g/ En lisant ensuite avec les enfants de courts extraits de, par exemple, Voyages extraordinaires, de Jules Verne, on peut leur faire ressentir la notion de rétrécissement théorique de notre espace et leur faire savourer le plaisir et la tension de la découverte progressive.

ISBN : 9782916422268, 6 €


Retour à l'ouvrage